Scroll Top

Hello Stranger

UN FILM DE AMÉLIE HARDY

Court-métrage – Québec – 2024 – 16 min
Couleur | Anglais avec sous-titres français | 1.33 | 5.1

SYNOPSIS

Entre deux brassées de lavage à la buanderie du coin, Cooper raconte le récit de sa transition de genre. En reconstituant ses souvenirs, de son enfance dans un petit village de pêcheurs aux coulisses de son tumultueux processus médical, Cooper tente de faire la paix avec la dernière empreinte masculine de son corps : cette fâcheuse voix grave qui lui colle à la peau.

ACTRICE

Cooper Josephine Holt

ÉQUIPE

RÉALISATION : Amélie Hardy
SCÉNARIO : Cooper Josephine Holt & Amélie Hardy
PRODUCTION : Sarah Mannering & Fanny Drew (Colonelle films )
DIRECTION DE LA PHOTOGRAPHIE : Myriam Payette
DIRECTION ARTISTIQUE : Judith Maltais

CONCEPTION SONORE : Christophe Voyer
MONTAGE : Amélie Hardy
MUSIQUE : Joseph Marchand

NOTES D'INTENTION

J’ai rencontré Cooper il y a maintenant 2 ans alors que je travaillais sur un projet de série documentaire. Dans le cadre de ce projet, Cooper devait répondre à la question suivante: Quel mensonge vous racontez-vous le plus souvent? Sa réponse fut la suivante : le mensonge que je me raconte le plus souvent, c’est que je ne serai jamais considérée comme une femme tant et aussi longtemps que j’aurai une voix masculine. Suite à cette trop brève rencontre, j’étais convaincue qu’il y avait là une histoire précieuse à partager par le biais du cinéma. Bien que je suis loin de partager sa réalité de femme trans, la quête identitaire de Cooper m’émeut. Son dilemme intérieur revête quelque chose d’universel, car l’histoire de Cooper, c’est une histoire d’acceptation de soi. Le film découle certainement d’une réflexion qui m’habite sur les genres au sens large. Qu’est-ce qui nous construit en tant que femmes? En tant qu’hommes? Comment déconstruire ces codes et ces attentes sociales afin d’éviter qu’elles ne nous immobilisent ?

Très tôt dans le processus créatif du film, s’est imposé en moi le désir et la nécessité de collaborer avec Cooper dans l’écriture du projet. À travers nos échanges, un film a tranquillement pris forme. Nous souhaitions porter à l’écran un portrait bienveillant et lumineux de la transidentité afin de démystifier pour le grand public cette réalité trop souvent représentée par les médias traditionnels comme étant un trouble mental ou une posture idéologique dont l’existence est empreinte de souffrance et de misère. Hello Stranger s’est avéré pour moi un terrain de jeu formidablement riche tant du point de vue de l’échange humain que du point de vue de la création cinématographique. Plonger au cœur de l’identité fluide de Cooper appelait nécessairement à développer une approche de réalisation tout aussi hybride et libératrice mêlant les codes du cinéma documentaire à ceux de la fiction. En tant que cinéaste, ce qui m’a toujours attirée est de déterrer les récits enfouis ou les voix qu’on a voulu réduire au silence qui sont pourtant si révélatrices des beautés et déchirements au fondement de notre monde.

BIOGRAPHIE

Suite à des études en cinéma à l’UQÀM, Amélie réalise plusieurs court-métrages. Son approche documentaire alliant humanité, esthétisme et ingéniosité à mettre en scène le réel définissent sa signature artistique. Ses projets (Notes sur la mémoire et l’oubli, chroniques de la vie ordinaire, La vie heureuse, Train Hopper) se voient décernés de nombreuses distinctions en plus de parcourir plusieurs festivals de renommée mondiale.

FILMOGRAPHIE

HELLO STRANGER | 2024

NOTES SUR LA MÉMOIRE ET L’OUBLI | 2022

CHRONIQUES DE LA VIE ORDINAIRE | 2021

LA VIE HEUREUSE | 2021

TRAIN HOPPER | 2018

FESTIVALS ET RÉCOMPENSES

SXSW, 2024

Festival REGARD, 2024