Joutel-Affiche

JOUTEL

UN FILM DE ALEXA-JEANNE DUBÉ

Court-métrage – Québec – 2021 – 15 min
Couleur | Français avec sous-titres anglais | 16:9 | 5.1

SYNOPSIS

Alors que Gérard trouve un raton laveur mort sur le terrain de sa maison, le vieil homme se retrouve étrangement bouleversé et confronté à sa propre disparition. Obsédé par la carcasse, Jocelyne sent le désespoir de son homme grandir, un sentiment qui résonne curieusement chez elle. Après une nuit de réflexion, ils décident d’aller enterrer le raton laveur sur le terrain de leur ancienne demeure à Joutel, une ville minière fantôme fermée depuis 1998. Une fois sur les lieux, ressemblant davantage à des ruines aux allures de forêt boréale, Jocelyne plonge dans une nostalgie profonde. C’est là, lors d’un pique-nique morbide pour enterrer la bête, qu’ils feront la rencontre d’un être mystique qui les mènera à faire la paix avec leurs démons intérieurs.

ACTEURS

Marie Tifo, Pierre Curzi et Peter James

ÉQUIPE

RÉALISATRICE : Alexa-Jeanne Dubé
SCÉNARISTE : Alexa-Jeanne  Dubé
PRODUCTRICE : Geneviève Gosselin-G. (Unité Centrale)
DIRECTION DE LA PHOTOGRAPHIE : Léna Mill-Reuillard
DIRECTION ARTISTIQUE : Catherine White
SON : François Tremblay
CONCEPTION ET MIXAGE SONORE : Gaël Poisson-Lemay
MUSIQUE ORIGINALE : Pierre-Philippe Côté (Pilou)
MONTAGE : Marie-Pier Dupuis

Notes d’intention

Joutel met en scène Gérard et Jocelyne, un couple de personnes âgées qui n’ont trouvé ni véritable paix intérieure, ni sens concret à leur existence. L’inconfort que ressentent les deux personnages s’exprime dans un réalisme empreint d’étrangeté. Je voyais ce film comme un hybride entre Amour de Michael Haneke, de par ses extraits du quotidien mêlant affection et lassitude, et Chansons du deuxième étage de Roy Andersson, de par ses séquences oniriques. Les intrusions fantastiques qui ponctuent l’œuvre veulent aborder, avec un regard poétique, des questionnements existentiels qui s’imposent en fin de vie, tels que l’anticipation de la mort, le legs, le deuil et le regret.

J’ai tenté d’offrir aux spectateurs une incursion dans une réalité à laquelle ils devront se confronter un jour, à travers une œuvre empreinte d’onirisme et de symboliques fortes. Suite à une série d’entrevues réalisées dans plusieurs centres d’hébergement pour personnes âgées durant l’hiver 2018, j’ai été touchée par les préoccupations de personnes en fin de vie. L’appréhension de la mort, la nostalgie, l’inconsistance de Dieu, la peur de l’inconnu et le souci du legs font partie intégrante de l’expérience humaine. C’est pourquoi j’ai pensé que Joutel pouvait être pertinent pour un large public.

En campant une partie de l’histoire à Joutel même, une ville fantôme dans la région de la Baie-James au Québec, j’ai tenté d’évoquer les spectres du passé qui pourchassent Jocelyne et Gérard. Tels deux individus égarés dans l’immensité du Nord, les personnages cherchent des repères et des réponses alors qu’ils avancent tranquillement vers la fin de leur vie.

Joutel, un film de Alexa-Jeanne Dubé
BIOGRAPHIE

Alexa-Jeanne Dubé est une artiste multidisciplinaire. Comme comédienne, elle joue dans des œuvres remarquées (Féminin/Féminin, Claire l’hiver). En 2019, elle met sur pieds une installation immersive (Douceurs) à l’Arsenal à Montréal. Son court-métrage Scopique (2018) a connu une belle carrière en festivals (Meilleur film Bideodromo, Bilbao), tout comme S.D.R (2019) (Meilleur court-métrage de fiction, RVQC). Pendant la pandémie de 2020, elle tourne son plus récent court-métrage, Joutel.

FILMOGRAPHIE

JOUTEL | 2021, 15 min
Réalisatrice et scénariste

SDR | 2019, 10 min
Réalisatrice et co-scénariste

SCOPIQUE | 2017, 11 min
Réalisatrice  et productrice

OUI MAIS NON | 2016, 11 min
Réalisatrice, scénariste, productrice

Ajouter JOUTEL à votre liste

FESTIVALS ET RÉCOMPENSES

Gala Prends ça Court!, 2021 *PRIX PRIM *MENTION DU JURY POUR PIERRE-PHILIPPE CÔTÉ (PILOU) *MENTION DU JURY PAR JADE CHARBONNEAU

Talent tout Court – Cannes, 2021

Festival du Nouveau Cinéma,  2021 

Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA), 2021 

Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, 2021 *MENTION SPÉCIALE DU JURY